Labyrinthe de rues escarpées et étroites qui contraste avec les larges avenues du centre-ville, journée de shopping et bon vivant la nuit, a été, avant tout, la vie de bohème de la faim et bon marché pensions, des soirées musicales et de l'alcool, rencontres et ateliers de grands artistes de l'impressionnisme et l'avant-garde au début, dont les peintres lui immortalisé dans ses peintures. Même aujourd'hui, l'ombre de lui-même, et que l'esprit ouvert des instantanés de disjoncteurs respire Pissarro, Degas danseurs, des affiches de Toulouse-Lautrec, les portraits de Van Gogh, estampes de Utrillo local ou déformation cubiste Picasso. Qui d'autre que chanter son déclin que le grand Charles Aznavour: "Paris bohème, joyeux, fou et gris, passé un temps."

artistesville

 

Montse Solà | fotografia i disseny © 2013 • Política de privadesa